vendredi 28 février 2014

Nymphéas noirs





 Titre :  Nymphéas noirs

Auteur : Michel Bussi

Editions :  Pocket

Pages : 504






Résumé :
Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit tout et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Mon avis :
L'histoire commence par la découverte du cadavre de Jérôme Morval, la tête plongée dans la rivière qui traverse Giverny. L'inspecteur Laurenç Sérénac, fraîchement débarqué du sud-ouest sera chargé d'enquêter sur cette affaire. Pourtant l'histoire nous sera racontée à travers les yeux d'une vieille dame dont on découvrira l'identité qu'à la fin du livre.

L'histoire démarre vite et on est très rapidement plongés au coeur de l'enquête. Cependant le style de l'auteur a fini par me lasser. En effet, comme dans son livre Un avion sans elle, Michel Bussi alterne entre les différents personnages et s'arrange toujours pour couper au moment où les choses s'accélèrent. Si au début j'ai trouvé que ça permet de maintenir le suspense, au final je trouve que ça casse un peu le rythme de livre et j'étais frustrée de devoir retrouver un autre personnage au moment où il se passe quelque chose dans la vie de celui qu'on était en train de suivre.

L'enquête est bien menée et permet de découvrir le village de Claude Monet et d'en apprendre un peu plus sur l'histoire des peintres impressionnistes. Cependant, j'ai été déçue par la fin. C'est une fin surprenante, je ne m'y attendais pas du tout et au final j'espérais quelque chose de complètement différent. Au final j'ai eu comme un goût d'inachevé.

J'ai adoré le personnage de Laurenç Sérénac en particulier son humour. En revanche, je n'ai pas accroché au personnage de Stéphanie Dupain qui passait trop pour une allumeuse à mes yeux. Les réflexions de Fanette m'ont fait rire même si parfois le style est un peu lourd.

En bref, un livre qui démarre bien mais le style de l'auteur finit par devenir lassant et la fin est décevante à mes yeux.

Ma note sur Livraddict : 14/20

Merci à AntRacith d'avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict.
Ce livre entre dans le cadre du challenge ABC 2014 organisé par Nanet.





2 commentaires:

  1. Dommage, j'avais adoré un avion sans elle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi et j'avoue avoir préféré un avion sans elle à ce livre, je trouve que l'intrigue est mieux ficelée.

      Supprimer